• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -92-

    Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34-

    Vous trouvez que c’est un comportement normal devant une personne disparue ?! Je ne regrette absolument pas ce geste de colère que j'ai eu à son égard ! Elle le méritait, car elle m'avait poussé à bout !

    L’abbé Forges eut une réflexion tout à fait justifiée pour lui. Avec un calme dont il ne se départissait que très rarement et il répondit :

    Voilà pourquoi je suis satisfait de vous voir quitter Monteuroux pour quelque temps. Lorsque vous reviendrez, vous serez une autre jeune fille. Vous aurez appris à dominer vos émotions.Vos impressions au contact de votre oncle et de vos jeunes parents vous seront bénéfique. Vos compagnes d’étude et le contact avec  votre famille vous feront le plus grand bien. Ainsi pourrez-vous reprendre avec une âme plus sereine les rapports obligatoires avec votre père, votre belle-mère et sa fille. Isabelle secoua la tête et ne put s’empêcher de préciser :

    — Je ferai certainement mon possible pour cela ; mais je sais à l’avance, que ce sera inutile. Ma belle-mère ne m'apprécie pas, et j’ai la même aversion à son égard. Elle cherche et cherchera toujours à me nuire. Je sais qu’elle veut m’évincer de Monteuroux pour avoir le champ libre avec sa fille. Je suis une menace pour elles deux, car elles ont compris que jamais elles n’arriveront à me manipuler. Mon père est assez faible pour l’être, mais pas moi ! Ma belle-mère veut Monteuroux pour elle-même et mener mon père comme elle le désire. Il est sous son influence et tellement passionné par cette femme, qu’il ne s’aperçoit pas que sous des dehors mielleux, doucereux, laissant perler une apparente affection qu’elle est censée lui témoigner, mais qu'en réalité elle n'éprouve pas, elle l’amène là où elle le désire sans qu'il se rende compte de son manège. Qui sait ce qu'elle peut encore manigancer pour obtenir le complet contrôle de Monteuroux sans que mon père est encore son mot à dire s'il est toujours de ce monde, vu ce qui est arrivé à ses deux premiers maris ? 

    — Isabelle, vous allez trop loin !

    — Vraiment, vous pensez que je vais trop loin ? Ni le docteur, ni vous, n’avez été témoin de ce que j’ai vu et entendu près du lit de mort de ma grand-mère si non, vous ne me diriez pas ces choses ! Vous êtes arrivé un peu trop tard pour administrer l’extrême onction, alors que le docteur n'était pas encore à son chevet. Vous n’avez pas assisté à la pire vision que j’ai eu de ma belle-mère envers ma grand-mère ! Je voulais lui dire un dernier adieu, mais mon père était déjà prés d'elle. Il ne se doutait pas que, n’osant pas entrer, j’étais dans l’antichambre derrière une petite porte entrouverte. J’ai tout entendu de ce qu'il se disait. Mon père suppliait sa mère de lui révéler la cachette d’un supposé trésor qu’elle aurait dissimuler dans un endroit de sa chambre connut d'elle seule et qu'il pouvait très bien être dans un des tiroir secrets de son secrétaire ; mais ma grand-mère ne desserra plus les dents jusqu'à son dernier souffle. Je crois qu’elle ne pouvait déjà plus parler. Ma belle-mère entra à son tour et, avant même que ma grand-mère n’ait rendu son dernier soupir, elle demanda à mon père s’il avait obtenu de sa mère quelques indications sur ce fameux trésor. Lui répondant par la négative, elle exigea, sur le champ, qu’Angèle lui remette les clefs des appartements que ma grand-mère occupait et qui étaient en sa possession. Elle voulait pouvoir fouiller à son aise afin de voir s’il n’y aurait pas un double du testament et quelques bijoux précieux dissimulés à l’intérieur du fameux secrétaire ou bien souvent, dans ces meubles anciens, les cachettes son coutumières. La cupidité se lisait dans son regard. L'atroce rictus de contentement que je lu sur les lèvres de mon aïeule avant qu'elle ne rende son dernier souffle, me fit froid dans le dos. Je me suis enfuie avant que mon père et ma belle-mère ne se rendent compte que j'avais tout vue de la scène.

    92

     

    sceau copyright

     

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -91-Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -96- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Juillet à 10:41

    Bonjour

    mon petit tour de vendredi pour lire les aventures de cette famille a heritage LOL

    durs durs les mots d'Isabelle, mais je la comprends

    elle defend la memoire de ceux qu'elle a aimé et qui sont detesté par sa belle famille

     

    bon weekend, avec le soleil d'été que voila

    tres chaud, trop chaud

     

    par ces chaleurs, je reste a la maison devant la télé si je n'ai pas de courses a faire

    et ainsi j'evite les imbeciles sans masques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :