• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -81-

     Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34-

    Edith soupira en affichant sur son visage un soupçon de regret qui sonnait faux, mais que Rudolph prit pour une sincère affliction. Edith d'Argenson ajouta pour faire une bonne impression au regard de son époux :

    J’aurais tant voulu remplacer sa mère, faire d’elle la sœur de ma Ludivine ! Hélas, il me faut renoncer à vaincre cette ingrate nature, vouloir conquérir cette enfant qui me déteste malgré ma bonne volonté, est inutile. C’est une véritable souffrance pour moi, Rudolph. Fît-elle tout bas, son mouchoir de dentelle à la main, essuyant des larmes factices. Mr de Rubens s’approcha, lui prit les mains et y appuya ses lèvres tout à sa dévotion en lui chuchotant des mots qui se voulaient amoureux pour la consoler :

    Vous êtes tellement bonne mon aimée ! Cette enfant est odieuse. Je ne sais de qui elle tient, car Daphné avait une nature douce et aimable.

    De votre mère, peut-être ?

    La physionomie de Rudolph s’assombrit.

    Ah ! Oui, de ma mère... c’est possible... mon père n’a pas été heureux auprès d’elle... avec moi, il n'était pas non plus très affectueux. Lui comme mère me négligeaient comme si je leurs étais indifférent. Je dois reconnaître que mère vient de nous jouer un tour infernal !

    La voix d’Édith d’Argenson prit tout à coup des intonations très dures pour exprimer son ressentit :

    Ces bijoux... qu’a-t-elle pu en faire... je me le demande ? Il ne peuvent pas être bien loin ? Quitte à sonder toutes les dalles de la chambre... il devrait bien y avoir une ou deux dalles qui sonne le creux ? Peut-être les dalles de dessous le lit que nous avons inspecté très rapidement ? Les murs, le puits, là ou l'on ne s'attendrait pas à le trouver ce trésor ! De toutes façons, quitte à démonter tout ce qui est susceptible de dissimuler une cachette devra être visité en profondeur. Je n'en ais pas finit avec les fouilles autour de ce trésor... nous le trouverons mon ami… je ferai venir un ébéniste de la ville d’à côté pour qu’il examine le moindre meuble, ainsi qu’un carreleur afin de voir s'il n'y aurait pas dans un endroit précis de la chambre et principalement sous le lit, une cachette propice à dérober à notre regard ce trésor.

    Je trouve que c’est une très bonne idée, ma mie.

    Jusque maintenant, je n’y avais pas pensé... par ailleurs, je me demande si Dominique et Angèle savent quelque chose sur l'endroit ou il pourrait être caché, et qu'ils ne tiendraient pas nous le dire ? Nous n'arriverons pas à les faire parler.

    Je ne crois pas que ma mère se soit confiée à quelqu’un, fût-ce à des serviteurs fidèles. Ce n’était pas dans son caractère méfiant et renfermé. Non, elle a dû combiner seule cette méchanceté, cette vengeance. Mais enfin, depuis des années elle ne quittait plus Monteuroux. Qu’en avait-elle à faire de cette fortune ? Elle ne peut en aucun cas avoir caché ces joyaux ailleurs que dans la tour ou elle s'est retirée ? Ils ne peuvent être que dans ses appartements ou bien cachés dans un coin d'un des deux greniers ? Avez-vous pensé à cela ma douce ?

    Non, mon ami. Je l'avoue. Mais il se peut que vous ayez raison ! Toutes les dépendances valent la peine que l'on s'y intéresse ! Peut-être aussi que lorsqu’elle était encore valide et que nous étions en voyage, les a t-elle déposer dans un coffre de banque ? Il doit y avoir des preuves de ce dépôt. Il faudra approfondir la question et chercher des papiers concernant ce trésor.

    81

    sceau copyright

     

      

     

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -80-Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -82- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Mai à 09:44

    Bonjour

     

    a la recherche du tresor

    LOL

    cela cogite, cela reflechit,

    cela va faire des frais pour chercher eh eh eh

     

     



    Bon weekend du 8 mai
    Derniere semaine confinée
    Pour le moment
    Plus d'enfermement
    A partir de lundi
    De vraies sorties
    Plus aucune attestation
    Plus aucune crispation
    Mais on doit rester pres de chez soi
    Meme avec cette obligation y a de la joie


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :