• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -47-

      Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34- 

    Hors, l’accident s’est produit, il devait être onze heure du soir. Votre père et les domestiques l’on cherché toute la nuit et votre père ne l’a retrouvé que le lendemain matin à la levée du jour.

    — Puisque vous l’avez vu être portée sur son lit au sortir de cet étang, Adélie. Comment maman était t-elle habillée ?

    — Elle avait une très belle robe dans les tons de parme, ainsi qu’un châle agrémentant sa tenue.

    Justement ! Cela ne vous a pas semblé inconcevable que maman est été vêtue pour une simple promenade et que père ne l’ai pas accompagné ? J’ai voulu me rendre compte par moi-même de ce qui avait pu se passer, et j’ai vite compris que l'énigme n'avait rien à voir avec les nénuphars. Se servir de cette vieille barque pour cueillir ces fleurs, n’était pas son idée. Elle n’était pas là, en pleine nuit pour cette raison ! Ce qui m’a tout de suite interpellé, c’est qu’il est tout à fait impossible de cueillir ces fleurs de la berge ! J’ai fais ce que je pensais être la manière de faire de maman, et j’ai dû trouvé un bâton courbé sur le bout, afin de constituer un genre de crochet. Puis, j'ai pris la barque pour aller jusqu’aux fleurs, mais lorsque je me suis risqué à faire cette expérience, la seule différence était qu’il faisait encore jour ! Pour sa promenade, maman n’était pas habillée pour aller à la cueillette de ces fleurs, ce qui me fait poser bien des questions… Comprenez-moi, Adélie. Il est très risqué, surtout la nuit tombée, je dirais même, impossible, de vouloir attraper ces fleurs de la berge, si belles soient-elles ! Je suis convaincue que maman a été poussé ! C'est un assassinat, Adélie !

    Il me semble, en effet, que vous ayez vu juste mon enfant ! Votre pertinence dans votre façon de raisonner me fait voir les choses sous un autre angle. Je m'en rends compte à présent. Votre présence d'esprit vient de me faire comprendre bien des choses dont je ne m'étais pas rendu compte aveuglée par le chagrin d'avoir perdu Daphné...  Je pense, à présent, qu'il est bien trop tard... beaucoup trop d'années se sont écoulées depuis, pour arriver à découvrir le fond de cette énigme... Pourquoi vous faire du mal, Isabelle ? Cela est si loin...

    Mais pour moi, Adélie, maman vient seulement de me quitter pour  la deuxième fois et pour toujours ! Est-ce que vous vous rendez compte de ma peine ? ! Maman est morte assassinée par une personne malveillante qui n'a pas été punit par la loi des hommes ! Dieu sait ce que l’on à fait à ma chère mère et je demande, j’implore la justice divine !

     47

    sceau copyright

     

     

     

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -46-Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -48- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Septembre 2019 à 11:16

    Bonjour,

    j'avance doucement sur ce roman de mystere et c'est de la bonne lecture, je ne veux pas tout devorer et me delecte de ces quelques pages petit a petit

     

    bon weekend

    un soleil qui revient et qui nous offre encore de beaux chauds moments en cet automne frais en soirée et encore bien beau en journee

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :