• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34-

    Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34- 

    Au moment de la disparition de sa mère, la petite comtesse de six ans s’était retrouvée, du jour au lendemain, orpheline avec pour seule explication ce que sa marraine et préceptrice était chargée dlui donner. Sur le roulement des questions de la petite Isabelle, Adélaïde se devait de lui faire comprendre que le bon Dieu l’avait rappelé à lui, ce qui était très dur car l’enfant, en grandissant, acceptait de moins en moins ses explications qu'elle lui donnait, trop simplistes. Sans se décourager, la petite revenait régulièrement à la charge aupré d'Adélaïde avec de plus en plus de questions embarrassantes concernant sa mère parce qu'elle voulait  en savoir plus et comprendre.

    La comtesse était très aimée pour sa gentillesse, sa bonté d’âme, le respect d’autrui, les dons qu’elle faisait à la communauté, et aux gens nécessiteux de la paroisse. Sa beauté qui n’avait, comme par miracle, aucunement souffert de ce séjour dans l’eau, était telle que de son vivant. Son teint rosé, velouté, et ses lèvres d’un rouge naturel dans un visage encadrées par de longs cheveux bouclés, d'un blond doré, faisait penser à un ange. L’horreur de ce drame avait marqué les esprits. Les assistants présents à l’enterrement étaient nombreux, et beaucoup laissaient paraître leur peine. 

    Sur l’ordre du comte, jugée trop jeune, sa petite fille n’était pas présente à l'enterrement. Adélaïde n’avait donc pas eu la permission de suivre sa chère Daphné à sa dernière demeure. Elle aurait pourtant aimé rendre un dernier hommage à sa douce comtesse qu’elle avait tant aimé et pleuré au soir de la veillée, à genoux, prés de son lit mortuaire. Le comte lui avait accordé l’autorisation de prier en silence à son chevet, et elle avait vraiment eu l’impression que la jeune comtesse dormait. 

    Une fois son amour accompagné là ou elle devait reposer pour l'éternité dans la crypte ou reposaient tous les ancêtres du comte, celui-ci s’était retiré dans ses appartements et n’en sortait plus. Il était inconsolable, refusant même de se nourrir, le docteur avait eu tellement peur pour sa santé physique et mentale, qu’il l’avait envoyé faire un séjour en maison de repos afin de ne plus ressasser cet accident tragique dont il se sentait le seul responsable pour avoir laissé sa jeune femme se promener sans être accompagnée, ne serait-ce par un domestique ; mais après sa crise de mélancolie qui avait nécessité l'éloignement de Monteuroux, le comte, comme nous le savons, s’était remarier rapidement.

    A partir de cet événement tragique doublé de son remariage, la nouvelle avait, telle une traînée de poudre, fait le tour des villages avoisinant Monteuroux. Il ne s'était pas, non plus, passé longtemps avant que des bruits bizarres court concernant de fantomatiques apparitions prés de l’étang-aux-ormes. Cela faisait leur effet aupré de ceux qui Bûcheronnaient dans le domaine. La nouvelle avait vite fait de faire le tour des villages environnants ou la jeune comtesse était connu pour sa bonté, et aimée pour ses bienfaits. Le lieu des apparitions devint trop perturbant pour les bûcherons qui ne voulaient plus reprendre le cour de leurs activités concernant la coupe des arbres dans les parcelles autorisées. Ils ne voulaient définitivement plus prendre le risque de voir, à nouveau, la comtesse  daphné apparaître intempestivement aux endroits où ils travaillaient, ce qui n'était pas du tout du goût du comte qui manquait singulièrement de fonds afin d'entretenir château neuf, car les arbres coupés étaient revendu aux scieries alentours. 

    34

    sceau copyright

     

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -33-Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -35- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Août à 10:40

    Bonjour

    le mystère s'annonce doucement,

    le fantôme de la belle châtelaine va agir, je suppose, et je l'espere

     

     

    bon weekend

     

    en Lorraine la pluie est annoncés ces jours ci

    je resterai a la maison devant la tv

    a moins qu'une bonne éclaircie puisse

    me laisser aller en balade dehors, un petit peu

     

      • Vendredi 16 Août à 16:24

        Bonjour Philippe,

        Je te remercie pour ton souhaite de Bon week-end. 

        J'espère que tu t'y retrouves mieux ?

        A peine aujourd'hui, je viens aux nouvelles. 

        Je ne suis plus, tans qu'il fait chaud, sur le PC.

        Oh! mon Dieu ! Ce que j'aimerai qu'il pleuve chez nous !

        Il fait encore très chaud, malheureusement.

        J'espère, quand même, que tu pourras faire une belle promenade

        si le temps se remet au beau.

        A bientôt de te lire, Ghis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :