• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34-

    Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34- 

    Chaque année, lors de l'ouverture de la chasse, les bûcherons comme d’ailleurs les chasseurs et les paysans, avaient le droit de chasser le gros gibier sur les terres du comte. Cependant, depuis tous ces phénomènes surnaturels, ils rechignaient à s'aventurer dans les bois et forêt de l’immense domaine. Le comte Rudolph, exigeant une rétribution légitime sur ce que ces hommes rapportaient comme gibier, avait un manque à gagne sans ces gaillards qui hésitaient à arpenter les sentiers forestiers ou d'habitude ils se faisaient un plaisir d'exercer l'art de la chasse, la cause en étant, bien sûr, ces apparitions intempestives de la châtelaine défunte, ce qui rendait forcément plausible ces événements anormaux qui se produisait assez souvent du côté de l’étang, mais aussi le long des chemins empruntés pendant cette période par les chasseurs. De plus, le doute planait  quand à la soirée fatidique ou la jeune comtesse se promenant seule au bord de l'étang avait trouvé la mort. Ils se posaient tous la question qui les préoccupait. Pour quelle raison la comtesse, la nuit de l’accident, se promenait-elle seule sans son mari ? Si le comte Rudolph avait été auprès de sa jeune épouse le soir du drame, il est certain que le drame ne se serait jamais produit ! Ça jasait de tous côtés et l’histoire de l’apparition était remontée jusqu’au château, à un point tel que la domesticité ne parlait que de ces phénomènes et comment cela s'était t'il produit ? Le comte se sentant responsable de la mort de son épouse, en était affecté. Édite d’Argenson, sans le montrer, n’en menait pas large non plus. Méprisante, elle ne voulait rien entendre concernant ces événements qui, d’après elle, était une pure invention racontée par ces rustres de bûcherons et chasseurs. Pourtant, cela commençait à faire du monde pouvant témoigner de cette présence fantomatique ! Le mystère devenait de plus en plus intriguant. Qui avait donné l’alerte la nuit du drame ? Quelqu'un dont personne ne se souciait, et qui, les soirs de pleine lune, comme à son habitude, aimait jardiner pour profiter de cette clarté gratuite et naturelle venue du ciel. Cette personne voyait souvent passer la comtesse Daphné et le comte Rudolph devant sa maisonnette et son petit jardinet. Lorsque le couple revenait de leur promenade, c’était au tour la comtesse Victoria qui en avait fait, elle aussi, sa promenade favorite. Mais voilà qu’un soir pas comme les autres, après le passage de la comtesse Victoria, et de la comtesse Daphné, seule, il avait vu furtivement passer Berthe : la femme de chambre de la d’Argenson en service chez les de Rubens. Que venait-elle faire de ce côté-ci du parc ? C’était vraiment très bizarre ? Le jardinier s’était posé des questions en voyant Berthe revenir de sa promenade comme-ci elle avait eu une horde de démons à ses trousses. Il s’était dit qu’elle ne devait pas aimer ce coin la nuit, et cela ne l’avait pas plus intrigué que ça. Au bout d’un long moment, alors qu’il avait terminé son jardinage, qu’il avait eu le temps de bourrer sa vieille pipe et de la fumer tranquillement assis dans son Rocking-chair avant qu’il ne réalise que la comtesse Daphné n'était pas revenue de sa promenade solitaire, pas plus que la comtesse Victoria. Cela l’avait bien tracassé un peu, mais se faisant un point d’honneur à ne s’occuper que de ses affaires, il ne s’en était pas inquiété plus que ça. Sous la charmille, il avait continué de se balancer dans son fauteuil à bascule, le vieux jardinier aimait prendre le frais lorsqu’il avait fini sa journée. Au bout de quelques temps, il avait reconnut la comtesse Victoria qui revenait de sa promenade, mais toujours pas la comtesse Daphné. d'habitude, toutes deux se suivaient de prés ? Inquiet plus qu’il ne l’aurait voulu, il avait pris sur lui d’aller jusqu’au château prévenir le major d’homme qui avait, lui-même, transmis l’information au comte.

    34

    sceau copyright

     

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -33-Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -32- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Août à 11:27

    Bonjour

    mystere et mystere de plus en plus epais eh eh eh

    j'aime ce mystere qui vient petit a petit dans le roman,

    et le fantastique doucement arrive et s'installera

    j'espere

    pour la bonne suite de ces ecrits

     

     

    bon weekend

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :