• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -200-

     Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34-

    Mon père, lui-même, devrait également lui rendre visite, mais il n’a jamais accordé à sa sœur l’attention dont elle avait eu besoin. J’en ai toujours été révoltée. J’aimerai tant qu’elle me permette de la voir au moins une fois pour lui montrer qu’elle n’est pas seule dans sa souffrance. Elle fût complètement ignorée des siens... comme je l’ai été, moi-même par mon père. D’un commun accord, Renaud et William avaient décidé de se rendre le lendemain matin chez l’abbé Forgés. Ils trouvèrent celui-ci tout ému, car sa mère venait de lui rapporter le bruit qui courrait dans le village que Isabelle serait soupçonnée d’avoir provoqué le fatal mouvement de la barque afin d’être libre d’épouser le comte de Rubens-Gortzinski qu’elle aimait.

    Les gens du pays ont beaucoup de sympathie pour Mlle Isabelle, et je doute qu'ils croient à de pareilles calomnies, ajouta le prêtre. Cependant, il en serait peut-être autrement si... le motif prétendu de ce soi-disant crime, n'était pas une invention.

    Il regardait William, dont la physionomie portait la trace des angoisses éprouvées depuis quelques jours.  

    Il n’y a là, rien qui ne soit exact sur l’accident provoqué, soit disant, par ma cousine ; mais il y a quand même une chose que je tiens à régulariser quant à l’amour que nous éprouvons, Isabelle et moi, l’un envers l’autre. Nous n'avons jamais dérogé, de part notre religion à aux préceptes interdits de pratiquer l’adultère. Nous avons muselé sciemment notre amour afin de ne pas succomber à l’attirance que nous avions l’un pour l’autre. Sur ce sujet, ma femme avait vu juste concernant les doutes qu'elle avait sur notre rapprochement qui se voulait plus qu'amicale malgré tous les efforts que nous tentions pour ne rien laisser paraître. Il est vrais que j’aime isabelle du plus profond de mon âme, et cet amour est réciproque. C’est pourquoi, après un temps raisonnable de deuil, et après les démarches officielles, jai l’intention, de lui demander, si elle le souhaite, de devenir ma femme. Je suis convaincu de l’innocence d’Isabelle… S'il le faut, nous la poursuivrons cette Édith d’Argenson en diffamation ! S’énerva William.

    Il faudrait, avant toutes choses, nous attacher à prouver que c'est bien d'elle que viennent ces bruits tendancieux. Or, nous pouvons supposer que Mme de Rubens est assez habile pour que toutes les précautions prises, rien ne fasse que l’on remonte jusqu’à elle...

    Et n’aurait-elle pas, en outre, l’infernale idée de faire agir son mari contre sa propre fille ? Ajouta Renaud. Un père qui diffame son enfant, cela semblera tellement monstrueux qu’on croira difficilement à une telle imposture. Il est tombé bien bas cet homme à se laisser influencer par une telle femme ! Personne ne peut croire une chose pareille dans le village ! Je parle naturellement de ceux qui ne connaissent pas bien notre cousine.

    Vous pensez que Mr de Rubens pourrait ? Dit le prêtre, visiblement suffoqué à cette idée.

     200

     sceau copyright 

     

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -199-Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -201- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jo
    Lundi 20 Mai à 15:41

    Hello Ghislaine

    Cela chauffe dans la famille, la vérité finira par éclater et le

    bruit qu'elle fera s'entendra de loin.......

    L'oiseau farceur salut ta verve époustouflante.

    Gros bisous

    Jo

      • Mercredi 22 Mai à 16:18

        Bonjour cher Jo,

        Crois-tu que ma verve soit assez convaincante

        pour qu'un éditeur veuille bien s'occuper de moi ?

        Je te fais confiance sur ton jugement ; mais j'ai toujours ce doute...

        As-tu lu les pages dont je t'ai parlé ?

        Je reconnais que cela fait un peu long, et que toi-même, tu as du travail.

        Suis-je par trop imbu de moi-même en te posant cette question ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :