• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -16-

    Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -19-

    — Isabelle ! Non ! Ne pensez pas à ces choses malsaines ! Ce n’est pas bon pour vous !

    — Qu’est-ce qui n’est pas bon pour moi ? Que je la soupçonne d’avoir tué ses deux maris pour s’approprier les héritages ? Je ne saurais dire comment, mais ce qui me semble être presque sûr, c’est que ses deux veuvages ne sont pas très normaux. Pour le premier, elle a dû mettre plus de temps puisque sa fille a vu le jour et connut son père jusqu’à ses huit ans.

    D’après ce que j’ai pu entendre, il est décédé de longue maladie. Je sais qu’il existe des poisons qui sont insoupçonnables et qui font mourir petit à petit. C’est ce qui est peut-être arrivé à Mr de Richemont, lui laissant, le temps de rédiger son testament auprès de son notaire : nommant, sa femme tutrice de sa petite fille jusqu’à sa majorité. Je sais ce que j’avance… Quant au deuxième mari de la d'Argenson : deux ans passent vite… Il est donc décédé de maladie inconnue et beaucoup plus rapidement, laissant ses bien à sa veuve. C’est ce que je pense depuis longtemps, comme ma grand-mère doit le supposer également. Je pense que c’est une tueuse… Abasourdit par ce que venait de lui révéler Isabelle, Adélaïde ne savait que dire. Sa jeune protégée avait insinué le doute en elle, et cela l’effrayait terriblement qu’une si jeune adolescente en arrive à de telle déductions. Qu’allait-elle devenir si la d’Argenson arrivait à apprendre que sa protégée savait autant de choses sur elle...

    — Mon Dieu ! Isabelle ! Que d’idées sordides avez-vous dans votre jolie tête ! Que connaissez-vous dont des poisons ?  Vous m’horrifiez ! Ne restez pas avec ces doutes et allez vite vous confesser à l’abbé Verges. Il ne faut pas garder de tels soupçons dans votre âme ! A votre âge, ils ne feraient que vous détruire !

    — Pourtant, c’est ainsi. Je ne connais rien aux poisons, mais je lis beaucoup et j’ai lu que l’arsenic fait mourir lentement, ou rapidement selon les doses administrées… Je passe des heures entières à m’instruire sur les sujets qui m’intéressent, et les façons de se débarrasser de personnes sont légions. Adélie, je sais pertinemment que cela existe, et d’ici à ce qu’elle conçoive le projet diabolique d’assassiner mon père lentement pour ne pas être soupçonnée ? Si elle ne l’a pas encore fait, c’est qu’il y a une raison que je ne n’ait pas encore découverte, mais cela ne saurait tarder...

    — Si votre belle-mère se doutait un seul instant de ce que vous pensez à son sujet, vous seriez terriblement en danger si ce que vous soupçonnez s’avère exacte ? Gardez-vous bien de laisser paraître ce que vous pensez d’elle ma chère enfant !

    16

    sceau copyright  

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -15-Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -17- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Avril à 10:57

    Bonjour,

    mystere et soupçon de poison,

    on entre doucement dans les rebondissements des sagas

    c'est passionnant

      • Mardi 9 Avril à 13:20

        Merci cher Philippe.Tu n'es pas au bout de tes surprises ! LOL!

        J'espère que tu as passé une bonne fin de semaine pas trop pluvieuse,

        et qu'elle à commencer avec le soleil ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :