• Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -107 -

    Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -34-

    L’abbé, qui avait suivi Isabelle du regard, dit en souriant :

    Vous ne la reconnaissez pas, mon cher ami ?

    Serait-ce Isabelle ?

    Mais oui, c’est moi William.

    Elle sourit en lui tendant sa main.

    Avec la même spontanéité dont elle savait faire preuve dans les moments de légèreté, à la vue du jeune homme, l’émotion éprouvée venait d’être réprimée, tandis que William s’étonnait :

    Vous avez beaucoup changé, ma cousine. Pourtant, je vous reconnais à vos yeux...

    Le silence se fit avant que William ne reprenne :

    Nous ignorions que vous fussiez à Monteuroux.

    Depuis ce matin seulement. Mr le curé vient de me dire que votre mère n’est pas bien portante ?

    Elle nous inquiète depuis quelque temps. En effet. Il lui faut du repos. Heureusement que Juliette me seconde bien depuis qu’elle a choisi de rester définitivement avec nous !

    Et votre frère André, comment va-t-il ?

    Il est toujours dans le même état : très patient et très résigné. Nous nous verrons, je pense, bientôt à Aïgue-blanche ?

    Isabelle acquiesça :

    Mais c’est avec plaisir que nous vous rendrons visite un de ces jours-ci. Je viendrais avec Adélie.

    Pensez-vous rester quelque temps à Monteuroux ?

    Jusqu’à l’hiver, probablement. Comme je le disais à Mr l’abbé, il faut que je me fasse une situation par mon travail.

    Ils échangèrent quelques banalités comme les gens qui ne se sont plus vu depuis de longues années.

    Où cela ?

    A Paris.

    Vous habiterez chez votre père ?

    Chez mon père ? Certes, non !

    La réplique était vive et sans ambiguïté.

    Je suis libre d’avoir mon chez moi, maintenant.

    Toujours indépendante à ce que je vois ?

    Un sourire détendait les lèvres de William.

    Je sens, par d’ailleurs, que vous ne sauriez pas vivre dans une atmosphère qui ne serait pas favorable au travail que vous désireriez accomplir, si vous deviez séjourner dans la demeure de Mme de Rubens ajouta William.

    107

    sceau copyright

     

     

    « Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -106 -Le mystère de l'étang-aux-ormes. Page -108 - »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :